Piolets Jeunes 2013

Piolets Jeunes 2013, rassemblement de jeunes à la découverte des activités de pleine montagne

Le Groupe de Haute Montagne (GHM) a organisé du 10 au 12 mai à Chamonix Mont-Blanc la quatrième édition des Piolets Jeunes. 140 jeunes venus de toute la France se sont réunis pour présenter leurs projets en montagne et pour pratiquer l’alpinisme sur les pentes du massif du Mont-Blanc.

Valoriser les structures organisant des projets « jeunes et montagne » est l’objectif des Piolets Jeunes. C’est pour cela que durant un week-end plus de 20 structures ont été invitées avec leurs jeunes à Chamonix. Durant la cérémonie de remise des prix, quatre Piolets Jeunes ont été décernés :

  • Prix collège : Collège Henri Wallon, saint Martin d’Hères (création d’une classe montagne pour les élèves de 6ème, 5ème et 4ème).
  • Prix lycée : MFR de Bonne (projet montagne avec ascension du Weismeiss avec une classe de filles de secondes en seconde SAPAT, services aux personnes et au territoire). + d’infos
  • Prix association : Le gai logis, maison d’enfants du Chaudan, Albertville (projet escalade et ouverture de voies en Albanie). + la vidéo du projet
  • Un prix spécial « Piolets Jeunes Carrière » a été remis à Nicolas Raynaud pour son engagement au sein de la section bi-qualifiante montagne du lycée de Moutiers.

La journée du samedi a été consacrée à la découverte du massif du Mont-Blanc. La moitié des groupes sont partis réaliser des courses de montagne. L’autre moitié des jeunes a profité d’ateliers encadrés par des experts de la montagne afin d’apprendre à devenir autonome (orientation, prévention des risques, apprentissage de techniques de progression). La journée du dimanche, les structures se sont rapprochées entre elles pour partager une activité en commun (alpinisme, randonnée glaciaire, école de glace, escalade, dry tooling….)

Le GHM s’engage à transmettre aux jeunes les principes d’un alpinisme éthique avec toutes les valeurs pédagogiques qu’il véhicule : entraide, échange, partage, en visant l’autonomie et l’implication des jeunes… en terrain d’aventure.

Cet événement fédère autour de lui de nombreux partenaires. C’est un ensemble représentatif d’acteurs du monde la montagne qui s’associent pour soutenir l’avenir des jeunes en montagne.

 

Les photos de l’évènement

  • Piolets Jeunes 2013-65
  • Piolets Jeunes 2013-63
  • Piolets Jeunes 2013-64
  • Piolets Jeunes 2013-62
  • Piolets Jeunes 2013-61
  • Piolets Jeunes 2013-60
  • Piolets Jeunes 2013-50
  • Piolets Jeunes 2013-54
  • Piolets Jeunes 2013-57
  • Piolets Jeunes 2013-49
  • Piolets Jeunes 2013-45
  • Piolets Jeunes 2013-58
  • Piolets Jeunes 2013-42
  • Piolets Jeunes 2013-40
  • Piolets Jeunes 2013-37
  • Piolets Jeunes 2013-36
  • Piolets Jeunes 2013-35
  • Piolets Jeunes 2013-33
  • Piolets Jeunes 2013-32
  • Piolets Jeunes 2013-31
  • Piolets Jeunes 2013-30
  • Piolets Jeunes 2013-29
  • Piolets Jeunes 2013-28
  • Piolets Jeunes 2013-27
  • Piolets Jeunes 2013-24
  • Piolets Jeunes 2013-21
  • Piolets Jeunes 2013-26
  • Piolets Jeunes 2013-20
  • Piolets Jeunes 2013-23
  • Piolets Jeunes 2013-19
  • Piolets Jeunes 2013-18
  • Piolets Jeunes 2013-15
  • Piolets Jeunes 2013-14
  • Piolets Jeunes 2013-13
  • Piolets Jeunes 2013-11
  • Piolets Jeunes 2013-12
  • Piolets Jeunes 2013-10
  • Piolets Jeunes 2013-7
  • Piolets Jeunes 2013-6
  • Piolets Jeunes 2013-8
  • Piolets Jeunes 2013-5
  • Piolets Jeunes 2013-4
  • Piolets Jeunes 2013-3
  • Img_5933
  • Piolets Jeunes 2013-2

photo©Ignacio Grez

Liste des structures participantes 2013 :

Lycées :
Lycée Ferdinand Buisson de Voiron (38)
Lycée Ambroise Croizat de Moutiers (73)
Lycée Pierre Beghin de Moirans (38)
Lycée Charles Gabriel Pravaz de Beauvoisin (38)
Maison Familiale et Rurale de Bonnes (74)

Collèges :
Collège Henri Wallon de Saint Martin d’Hères (38)
Collège Pierre et Marie Curie de Montmélian (73)
Collège de la Lauzière d’Aiguebelle (73)

Associations :
Association d’Animation du Canton d’Aiguebelle, Aiguebelle (73)
Le Gai Logis, Maison d’Enfants du Chaudan, Albertville (73)
UEMO de Lambersart, Lambersart (59)
Centre des Loisirs et de la Jeunesse de la Police Nationale, Strasbourg (67)
LEI Lagramusas, La Palud sur Verdon (04)
FFME Comité Régional Rhône-Alpes
FFME Comité Départemental de l’Ain
CAF Perpignan (66)
CAF Pays de Gex (01)
CAF Saint Julien en Genevois (74)

Groupes autonomes :
Jeunes de Gap (05)
FFME Comité de Savoie (73)

 

La vidéo des Piolets Jeunes 2013

Le récit de l’événement

Cette année a conservé dans une large mesure l’ossature de l’édition 2012. Vingt groupes de jeunes de 13 à 20 ans étaient présents, soit au total 140 jeunes et 45 encadrants. Ils participent dans le cadre d’un lycée, d’un collège, d’une association de loisirs, d’un club sportif ou d’un foyer éducatif. La plus part sont originaires des régions alpines, même si certains on fait un bout de chemin depuis Lille, Perpignan ou encore Strasbourg. Certains groupes sont déjà pratiquants d’activités montagne, et viennent présenter leur projet pour le prix Piolets Jeunes. Les autres sont motivés par la découverte des activités en milieu pas ou peu aménagé : alpinisme, ski de randonnée, escalade,…

L’objectif de ce rassemblement est de contribuer au développement des activités en montagne pas ou peu aménagée pour les jeunes. Les mots d’ordre sont convivialité, échange, partage, mixité et transmission.

Les participants ont été accueillis dès le vendredi en fin d’après-midi. La soirée du Vendredi sert de moment de rencontre pour les jeunes autant que pour leurs encadrants. Pour les jeunes l’important est de briser la glace. Pour cela des jeux de présentation par groupes ont été mis en place. Pour les encadrants un briefing a été fait par le Christian Trommsdorff, guide de haute montagne et président du Groupe de Haute Montagne.

Le samedi matin les derniers arrivés ont posé leurs valises au centre UCPA, qui a été le camp de base indispensable à la réussite de la manifestation. Le temps de se changer et ils redescendaient pour s’équiper. L’organisation a prévu de quoi fournir plus de soixante équipements complets d’alpinisme, grâce à Petzl et à la ville de Grenoble. De la veste en passant par le casque, le baudrier ou le kit crevasse aucun groupe ne partira sans être parfaitement équipé. Bien sur certains groupes aguerris sont autonomes en matériel. D’ailleurs deux ou trois sont déjà partis, impatients de profiter du soleil annoncé en altitude. Vers 10h du matin tous les groupes sont en montagne.

Les groupes débutants ont participé à un parcours d’ateliers d’initiation Pour commencer la journée, ces groupes ont pris le temps d’aller au sommet de l’aiguille du Midi. La vue des montagnes nourrit certainement des rêveries. Un guide de la compagnie de Chamonix explique aux jeunes le panorama auquel ils font face. Les questions fusent montrant la curiosité des jeunes, piqués au vif par le paysage exceptionnel. Quelques centaines de mètres plus bas, au plan de l’aiguille, dans les nuages, les ateliers sont prêts à recevoir les groupes. Onze ateliers ont été mis en place, dont la plupart sont encadré par des professionnels, bénévoles pour la journée. Tout l’après-midi, les jeunes se sont initiés à différentes techniques : orientation, prévention des risques et apprentissage de techniques de progression. Le nombre important d’ateliers permet une bonne répartition des jeunes. En petit groupes, ils peuvent participer plus activement à des animations déjà conçues pour être ludiques et pédagogiques.

Les  jeunes ont pu s’exercer aux techniques d’orientation grâce aux ateliers de l’Ecole Militaire de Haute Montagne. Ces professionnels avaient prévu d’apprendre à utiliser une boussole, à lire une carte et enfin de mettre les connaissances fraîchement apprises en pratique au cours d’une course d’orientation.

Pour le domaine de la prévention l’ANENA a proposé un atelier de nivologie apprenant aux jeunes à appréhender les risques en terrain enneigé. La Chamoniarde, a proposé un atelier de secours en crevasse. Backcountry Acess, fabriquant de détecteur victime avalanche, était aussi présent au travers d’un atelier pratique de lecture d’itinéraires et de recherche de victime en avalanche. Enfin pour conclure les ateliers axés sur la prévention Montagne Nature et Homme, bureau d’accompagnateur en montagne, a appris aux jeunes à se construire un abri de fortune dans la neige.

Sur le volet progression il y a eu un atelier de pose de coinceur et de relais afin d’apprendre à s’aventurer en toute sécurité sur des parois vierges, proposé par des membres du GMHM. Un atelier encordement encadré par des bénévoles de la FFME a pu aborder les techniques les plus importantes à maîtriser avec sa corde pour progresser sur glacier. Ensuite un atelier de remontée sur corde proposé par une bénévole du GHM a permis aux jeunes de se sortir de situations périlleuses. Une école de neige a été mise en place pour apprendre à progresser sur les pentes neigeuses tout en étant assuré.

Les autres groupes ont quant à eux profité du temps splendide en montagne. Ont été réalisés : descente de la vallée blanche à skis, ski de randonnée aux Grand Montet, école de glace, Petite Verte et arrête des Cosmiques.

Vers 17h tout le monde est redescendu à l’UCPA, où le gouter était prêt. C’est l’occasion d’échanger quelques mots avec les autres, qui rentrent eux aussi. Pas le temps de traîner car le repas du soir est à 18h30. C’est tôt mais la soirée de remise des prix est prévue à l’amphithéâtre de l’ENSA pour 20h. L’ambiance dans le réfectoire et les conversations animées témoignent de la richesse de la journée.

A 19h30 les premiers partent à L’ENSA. C’est un lieu mythique pour certains jeunes qui entendent parler de ce centre de formation depuis leur enfance. Venir comme invité à l’ENSA est un haut fait pour eux. Autour d’un pot offert par la mairie de Chamonix-Mont-Blanc, les échanges continuent, notamment en présence de Mme. Claude Comet, conseillère régionale Rhône-Alpes déléguée au tourisme et à la montagne. Enfin à 20h s’ouvrent les portes de l’amphithéâtre et c’est dans une ambiance bonne enfant que commence la soirée.

Après un temps consacré au remerciement des partenaires, Christian Trommsdorff, Emmanuelle Durand, Marie Bignand et François Jacques, organisateurs de la manifestation, rappellent le but des Piolets Jeunes à tout le monde, et présentent au-travers d’un diaporama la diversité groupes présents pendant le rassemblement. L’association Montagne Nature et Hommes et l’association Sur Les Traces de Pierre Beghin sont invités à présenter leurs projets. S’en suit la remise des prix :

  • Prix collège : Collège Henri Wallon, saint Martin d’Hères (création d’une classe montagne pour les élèves de 6ème, 5ème et 4ème)
  • Prix lycée : MFR de Bonne (projet montagne avec ascension du Weismeiss avec une classe de filles de secondes en seconde SAPAT, services aux personnes et au territoire) http://www.youtube.com/watch?v=bAArMVTypU4
  • Prix association : Le gai logis, maison d’enfants du Chaudan, Albertville (projet escalade et ouverture de voies en Albanie) http://www.tvmountain.com/video/escalade/9297-nique-tamare-voyage-alpinisme-montagne-escalade-en-albanie-2012.html

Un prix spécial « Piolets Jeunes Carrière » est remis à Nicolas Raynaud pour son engagement au sein de la section bi-qualifiante montagne du lycée de Moutiers.

Pour finir cette soirée, Sébastien Moatti et Sébastien Bohin, nominés aux Piolets d’Or 2013 et membres du GHM, ont présenté leur film réalisé au Khamet, en Inde.

En rentrant à l’UCPA les jeunes ont eu la surprise de découvrir que les abords du centre ont été aménagés dans la perspective des faire la fête. Deux braseros donnent une ambiance de camp de base, des jeux en bois sont installés afin de permettre aux jeunes de se rencontrer autour d’une partie. Entre deux rounds de pétanque carrée, ils ont l’occasion de regarder les plus audacieux s’essayer à la slackline. Les jeunes vont et viennent, l’ambiance est détendue. Les adultes sont quant à eux à l’intérieur est discutent, partagent leurs impressions sur la soirée. La cérémonie de remise des prix a permis de prendre conscience de l’ensemble des projets et de créer un socle commun fédérateur. La soirée se termine à petit feu, au fur et à mesure les uns vont se coucher fatigué par la journée en montagne ou bien dans l’intention d’être en forme pour la course du lendemain tandis que les autres profitent encore de l’ambiance.

La soirée du samedi a également permis aux encadrants présents (professeurs, éducateurs, animateurs) de pouvoir échanger entre eux sur leurs actions, leurs pratiques, les projets à venir. Rassembler autant d’initiatives et de professionnels en même temps permet à tous une prise de conscience : celle de ne pas être seul à mettre en œuvre des projets jeunes et montagne, qu’organiser ce genre d’actions est possible, et qu’il existe des organismes et des personnes ressource pour nous aider.
Le lendemain, la météo est un peu moins clémente que le Samedi. Cependant les possibilités sont nombreuses. L’important pour cette journée est de concrétiser les relations nouées depuis le début de la manifestation. Ainsi des structures se sont rapprochées entre elles pour partager une activité en commun. Ainsi pendant que certains partent initier un groupe au dry tooling, d’autres installent des exercices sur la mer de glace pour des jeunes moins expérimentés. De nombreux groupes partent faire de l’escalade. L’équipe de guides de haute montagne (bénévoles et mis à disposition par la FFME et la Compagnie des Guides de Chamonix-Mont-Blanc) encadre les groupes qui n’ont pas les moyens de rémunérer ces professionnels. De retour de leurs courses certains font un détour par le musée de l’alpinisme de Chamonix. Les Piolets Jeunes ont créé un partenariat afin de rendre l’accès gratuit aux participants. Ainsi les jeunes peuvent retracer l’histoire de leurs prédécesseurs et s’inscrire dans leurs traces. Ils ont pu apprécier sur le terrain les émotions suscitées par l’alpinisme et maintenant ils apprécient de pouvoir connaître l’histoire de leur sport. Les plus avides de connaissance se sont rendus à la manifestation organisée par l’IFREMMONT. Ils ont pu découvrir les dernières avancés de la médecine de montagne et de prendre note des recommandations des spécialistes sur la pratique du sport en altitude.

De retour au centre il est temps de plier bagage. Les Piolets Jeunes arrivent sur la fin. Il faut rendre le matériel prêté, vider les chambres, charger les minibus. Autour du goûter on partage un dernier moment convivial. C’est le temps des au revoir, des promesses de se revoir, de revenir à la prochaine édition. Un sentiment étrange habite le centre. Dans un temps très court les jeunes ont vécu des émotions très intenses. Le samedi soir régnait une ambiance fraternelle, un sentiment de partager des expériences communes. Mais c’est le temps de partir. On se dit qu’un week end ce n’est pas assez long, et qu’on aurait aimé plus. C’est un signe positif, ce sont les meilleures expériences que l’on aimerait prolonger. Le centre se vide petit à petit et bientôt plus personne… Reste la sensation d’avoir vécu un week-end atypique, le goût du plaisir et des projets en montagne pour le futur.

Le teaser des Piolets Jeunes