Camps jeunes et montagne

Grâce au concept de camps jeunes et montagne initié en 2012 par le Groupe de Haute Montagne, le premier stage a vu le jour en août 2012 dans le Valgaudémar. Cette première expérience réussie a désormais pour but d’être essaimée et reconduite, dans les territoires de montagne.

Fonctionnement

Le GHM n’est pas directement l’organisateur du camp. l’association est en partenariat avec des organismes locaux qui portent ces stages. Un label « Piolets Jeunes » leur est délivré, garantissant l’esprit et la qualité des camps.

A quels besoins répondent les camps

De manière très concrète, les camps permettent de remettre les jeunes en contact avec leur territoire de manière ludique, en leur donnant des perspectives pour leur vie future. Le territoire n’est plus seulement un espace récréatif, c’est aussi un lieu de vie, qui offre des perspectives professionnelles. A long terme, nous souhaitons ainsi contribuer à la revitalisation des espaces valléens.

Format et déroulement

Les camps se déroulent sur une semaine (du dimanche soir au samedi suivant matin) et accueillent 24 jeunes de 14 à 22 ans. Les jeunes choisissent les activités et le programme qui leur convient le mieux : adapté à leur niveau et à leurs envies. Ils pratiquent la randonnée, l’escalade, la randonnée glaciaire, l’alpinisme… Comme pour l’évènement des Piolets Jeunes, les jeunes s’inscrivent dans le cadre d’une structure (établissement scolaire, association socio-culturelle, foyer éducatif,…) qui elle même s’inscrit au stage. Le jeunes ne s’inscrivent donc pas directement. La participation financière des jeunes s’élève à 20% du coût réel du séjour. Le reste du financement est apporté par des aides publiques ou privées. Le camp de base est installé dans un camping ou dans un hébergement type gite. Les groupes partent en excursions en refuges. Certaines soirées rassemblent au camp de base tous les jeunes pour des temps festifs. Ils sont également amenés à faire des visites culturelles. Les jeunes sont encadrés par des professionnels de la montagne : guides, accompagnateurs, moniteurs d’escalade…

Objectifs

- Permettre à des jeunes éloignés culturellement et financièrement de la montagne de pouvoir y pratiquer des activités.
– Cibler prioritairement les jeunes habitant le territoire où a lieu le camp.
– Formation citoyenne des jeunes.
– Contribuer au développement économique et social du territoire d’accueil.
– Pérenniser le camp dans le temps et essaimer ces initiatives.

En :
– Assurant des tarifs abordables financièrement pour les jeunes.
– Favorisant les situations de mixité entre les jeunes.
– Favorisant le développement des camps dans des territoires ne vivant pas du tourisme de masse.
– Assurant la redistribution économique en investissant dans l’économie locale : hébergements, repas, encadrement professionnel.
– Travaillant en partenariat avec les acteurs locaux.
– Offrant la possibilité aux jeunes de faire des activités culturelles : visites, rencontres avec des personnages locaux,…

Projet pédagogique

- Les jeunes sont impliqués dans la construction du projet.
– Le projet vise à transmettre aux jeunes l’esprit de cordée (entraide, échange, partage).
– Le projet permet aux jeunes la découverte des activités et du milieu.
– Le projet permet de faire de la prévention sur la préservation du milieu auprès des jeunes.
– Le projet permet aux jeunes d’apprendre des techniques liées aux pratiques.
– Le projet vise à l’autonomie des jeunes (connaissance du milieu, prévention des risques en montagne et prise de décisions).
– Le projet vise à transmettre le goût de l’effort.
– Les activités se déroulent en terrain d’aventure : montagne pas ou peu aménagée.
– La performance n’est pas une priorité.

Le teaser des Piolets Jeunes